Le before du Quai Branly – en terres chamanes

Bien le bonjour les asticots,

Je vous retrouve en ce tout début de semaine pour parler d’un des grands évènements, récurrents du Quai Branly, le Before. Le musée programme 4 before par an à peu près, le précédent portait sur la famille et le prochain s’intitule ‘Before Persona’ (exposition « Persona, étrangement humain »). Sur le papier, le before est particulièrement attrayant, événement gratuit, nocturne, des activités proposées tout au long de la soirée, une projection ciné-concert, un dj set, un bar…

quai branly

A la question pourquoi j’y suis allé, je crois que la réponse n’est pas très compliquée à deviner : la gratuité qui n’est pas négligeable, le fait que je ne sois jamais allé au musée du Quai Branly, la nature atypique de cette manifestation. Avec les potos on s’est dit que ça pouvait être somme toute, intéressant et amusant.

On a déchanté assez vite … LE MONDE DE FOU !!! L’évènement débutait à 19H je crois, on est arrivé à 18h30 environ, ça faisait une demi heure déjà qu’il y avait de la queue. Heureusement, les moins de 26 ans pouvaient passer prioritaires avant 19h. Mais après avoir passer l’entrée extérieure du musée, encore de la queue. J’ai trouvé que ça allait quand même assez vite, on a du attendre 20 mn dehors à peu près, peut-être un peu plus. En somme, ne décidez pas à la dernière minute d’aller à un before, contrètement, les gens sont arrivés en masse entre 19h et 20h, la queue devant le musée s’étendait jusqu’au pont de l’Alma et même bien après. Vous vous doutez bien que tout le monde n’a pas pu rentrer. Visiblement le Quai Branly a beaucoup beaucoup (voir beaucoup trop) médiatisé cette soirée. Sur l’événement Facebook, il me semble que plus de 10k participations étaient prévues + le nombre d’intéressés. Bon évidemment ce ne sont pas des stats archi fiables mais tout de même ça vous donne une idée.

A l’intérieur, du monde aussi, beaucoup trop de monde. De la queue partout, et quand je vous dit partout, c’est partout. Pour participer aux activités organisées évidemment, ou pour prendre un rafraichissement au bar, pour le vestiaire, pour aller aux toilettes … en fait ça en devient infernal. On a voulu tenter l’activité un peu médecine douce, ou une intervenante du musée présente des plantes avec des vertus différentes, qui agissent sur le corps humain, avec possibilité à la fin de partir avec quelques échantillons. C’est sympa, instructif, ludique. 1h de queue. 1h à se tourner les pouces, avec le ventre qui gargouille. Finalement cette activité aurait pu être vraiment sympathique, mais tu arrives enfin dans la salle, tu n’apprécies même pas pleinement le moment, tu te remets doucement d’y être enfin arriver. De plus les nanas qui s’occupait d’animer, prise par le temps, ont considérablement réduit leur durée de présentation et d’explication, au fur et à mesure des groupes qui passaient. C’était succinct, presque bâclé. Rapide briefing sur les plantes mises à disposition pour faire des tisanes chez soi, et hop chacun choisi, on évacue relativement rapidement pour laisser la place aux autres.

Nous voulions assister au ciné-concert sur Thucyline, impossible. Le théâtre du musée était déjà blindé une demi heure avant la projection, alors que nous étions toujours dans la queue pour le workshop.

On a fini par faire l’expo temporaire, sur le chamanisme, en 10 minutes. Je n’avais plus l’envie de me concentrer, d’apprécier, j’en avais plein les pattes, j’avais mal à la tête à cause du bruit et de la chaleur. Bref des conditions très peu optimales pour faire une exposition. On s’attardait sur ce qui attirait l’oeil, et puis on survolait le reste, en faisant semblant de lire les premières phrases des panneaux explicatifs.

Ce que je retiens : je suis toujours aussi peu avancée sur le chamanisme, je n’ai pas découvert d’autres cultures, je ne sais pas vraiment ce que c’est, de quelle(s) façons il s’exprime, d’une région à l’autre. Finalement on peut dire que je ne retiens presque rien de cette soirée. Ah si j’ai ramené de la verveine et de la menthe poivrée, dans le but de  faire des  tisanes, dommage je n’aime pas la tisane.

Le Quai Branly reste un très beau musée qui rassemble de très belles pièces venues de bien belles contrées (oui tout est beau) et permet d’en apprendre un peu plus sur beaucoup de civilisations.

2016-before-equateur-1-390x390

 

Même si je ne suis pas sure de réitérer l’expérience, je pense que chacun doit juger par soi-même et je pense même qu’il est possible de pleinement profiter si l’on est un peu chanceux. A mon (humble) avis, la médiatisation, le teasing de ce genre d’évènement est un peu trop important, ramener moins de monde, permettrait à chacun de passer un moment qui soit le plus agréable possible.

Sur ce,

Je vous embrasse population virtuelle.

Publicités

2 commentaires sur « Le before du Quai Branly – en terres chamanes »

  1. c’est dommage de faire tant de médiatisation si au final c’est pour avoir (beaucoup) trop de monde..
    mais bon Camille ne baisse pas les bras les musées c cool quand même :))) (même si tu le sais déjà ahah)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s