Exhibition – Michel Alberola et son aventure des détails

Bien le bonjour les petite meufs (et les petits mecs aussi, éventuellement) !

J’espère que vous allez fort fort bien. Nous on se retrouve pour parler exposition et petites déceptions. Voila la couleur est annoncée. Avant tout point de vue personnel et par conséquence subjectif, je vous laisse lire un topo officiel, issu du site du Palais de Tokyo.

« Artiste majeur et inclassable de la scène française, Jean-Michel Alberola (né en 1953, vit à Paris) s’est fait connaître au début des années 1980. Evoluant entre abstraction et figuration, réflexions artistiques et questionnements politiques, Jean-Michel Alberola réagit par l’art sur le réel et l’état du monde, à travers des peintures, des néons, des films, des textes, des objets, des installations, des sculptures, des murs peints, des éditions et des tracts. L’exposition personnelle de Jean-Michel Alberola au Palais de Tokyo cartographie la diversité méconnue 
de son travail. Mettant en scène de nombreuses œuvres inédites en dialogue avec de précédentes créations, elle convoque les figures de penseurs majeurs, de Robert Louis Stevenson à Guy Debord, de Franz Kafka à Karl Marx, en passant par Simone Weil et le cinéma, et forme le point de départ d’une réflexion plus large sur l’histoire et l’état du monde, sur le temps ou sur les déplacements, des plus infimes aux plus actuels.

(1) Citation de l’artiste extraite d’une interview, revue Entre, 2014.
« 

J’avais placé beaucoup d’espoirs en cette exposition, ayant découvert quelques oeuvres sur le vaste internet.

En fait sur place je n’ai juste pas été convaincue. Selon moi, le plus gros bémol, c’est le manque d’explications. Je suis pourtant très amateure d’art contemporain, le fait de laisser le choix au spectateur d’interpréter. Je trouve que l’abstraction est ce qu’il y a de plus intéressant dans l’art moderne physique (peintures, sculptures, installations …). Cependant trop d’interprétation tue l’interprétation. L’exposition est assez longue, il y a beaucoup beaucoup d’oeuvres exposées. J’ai eu du mal à saisir les liens, à saisir parfois l’intérêt de l’objet exposé. Si je me souviens bien de la petite introduction pré-visite, l’artiste expliquait qu’il ne fournissait pas de justifications car chacun pouvait voir ce qu’il avait envie de voir en son travail (enfin quelque chose dans le genre). Mais au milieu d’oeuvres qui posent des tas de questions sans réponses , difficile de ne pas décrocher à un moment. Certains éléments présentent par contre un intérêt (selon moi) uniquement esthétique que j’ai beaucoup apprécié.

Les potes avec qui j’ai fait l’exposition étaient relativement du même avis; Trop long, trop vaste.

Les photos que j’ai prises ne sont pas incroyables, pas forcément bien cadrées, mais juste pour vous donner une petite idée, j’espère que c’est suffisant.

IMG_5691

IMG_5696

IMG_5700

IMG_5705

 

 

IMG_5703
Petit coup de coeur pour celle-ci

IMG_5708

 

IMG_5711

Je n’ai malheureusement pas noté le nom des oeuvres. Je me souviens juste de la série des « rois de rien ».

Je ne compte pas blablater pendant 10000 ans, à partir du moment où notre sensibilité artistique peut être très différente. Par curiosité, et pour avoir d’autres retour, je ne peux que vous encourager à aller faire cette expo. En plus le Palais de Tokyo renouvelle très régulièrement les collections, vous pouvez donc découvrir par la même occasion le travail de SIMON EVANS, SARA FAVRIAU, LOUIDGI BELTRAME et FLORIAN ET MICHAEL QUISTREBERT (il me semble que Tamana du du blog licornesque avait fait un article sur eux).

Vous avez le temps c’est jusqu’au 5 mai !

N’hésitez pas à partager votre opinion sur Alberola, ou bien sur le Palais de Tokyo ou alors sur l’art contemporain.

IMG_5715
Aux toilettes, moi et mon mur.

 

Je vous embrasse population virtuelle !

 

 

Publicités

5 commentaires sur « Exhibition – Michel Alberola et son aventure des détails »

  1. Hey hey ! Oui j’avais fait un article dessus, et de toutes les expos que j’ai pu voir au Palais de Tokyo ce jour là, c’est l’expo qui m’a le moins attirée, justement comme tu le dis, du manque d’explications !
    Bisous ❤
    PS : Mon vrai prénom c'est Tram Anh haha

    J'aime

    1. ouais je suis désolé pour le prénom, j’ai cherché sur ton blog et je me suis dit « merde si je me plante c’est nul » du coup je suis vraiment désolééééééé.

      Bah moi je t’avoue que la il n’y a aucun artiste où je me suis dit « wah! J’kiffe », alors que j’avais beaucoup aimé I Love John Giorno, sur la série d’expos précédente.

      J'aime

  2. (j’ai lu ton commentaire à tram anh ci-dessus et oh la la moi aussi j’avais adoré john giorno!!) J’y suis allée il y a quelques temps et j’avoue que j’avais pas bien compris cette expo mais comme j’avais eu la flemme de lire le texte au début je pensais que c’était pour ça aha mais du coup oui c’est vraiment dommage de ne pas avoir d’explications! cependant j’ai quand même aimé les oeuvres, par leur dimension purement esthétique et certaines m’ont fait réfléchir un peu donc je sais pas, peut-être que j’ai pas poussé mon analyse assez loin… en tout cas j’aime bien ton article, surtout la photo de fin lol
    xxx

    Aimé par 1 personne

    1. Bah écoute voilà je me positionne comme toi, y a des trucs cool et « beaux » mais j’y trouve pas vraiment de sens!

      En tout les cas c’est cool si l’article t’as plu, et surtout la dernière photo, profonde de sens artistique😊
      Des bisouuuuus

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s